Pompe à chaleur géothermique à capteurs horizontaux

Dans ce système, on enterre des tubes de polyéthylène dans le jardin, à une profondeur de 60 à 120 centimètres. Dans ces tubes circulent soit de l’eau mélangé à de l’antigel, ou un fluide frigorigène. Ce capteur horizontal représente des centaines de mètres de tubes, que l’on dispose à 40 centimètres les uns des autres. Il faut respecter cet espacement afin d’éviter que trop de chaleur ne soit prélevée, ce qui pourrait favoriser le gel du sol.

système PAC géothermique horizontal
Il est préférable d’installer ce système sur un terrain bien plat, dont le sol n’est ni argileux, ni rocailleux. La présence d’arbres est également gênante, vu que les tubes doivent être enterrés à plus de 2 mètres. Il faut aussi tenir compte des contraintes externes (réseaux enterrés et distance des fondations). Ce système est réservé aux maisons particulières disposant du terrain adapté.

C'est un bon compromis entre le coût et la performance, un tel système est assez costaud que pour produire de l'eau chaude et proposer la réversibilité.