Pompe à chaleur, les aides de l'Etat

Il existe plusieurs types d’aides à l’installation d’une pompe à chaleur :

- Crédit d’impôt pompe à chaleur

Bonne nouvelle, les mesures d’aide de l’Etat concernant les économies d’énergie ont été renouvelées en 2010, et ce jusque fin 2012. Pour une pompe à chaleur, le crédit d’impôt octroyé par l’Etat est de 25 % du montant des travaux pour les pompes à chaleur aérothermiques (uniquement air-eau, les PAC air-air sont exclues !) et 40% pour les pompes à chaleur géothermiques. La pompe à chaleur doit avoir un coefficient de performance (COP) supérieur à 3.


La pompe à chaleur peut être installée dans un logement neuf ou ancien, par contre vous devrez la faire installer par un professionnel : le matériel installé soi-même ne permet pas de bénéficier du crédit d’impôt. Le montant pris en compte n’inclut que la pompe à chaleur (sont exclus la main d’œuvre, les capteurs etc.).

Si vous bénéficiez d’autres subventions publiques (ANAH ou régionales), elles seront déduites du montant. Le montant maximum du crédit d’impôt est de 8 000 EUR pour une personne isolée, 16 000 EUR pour un couple rentrant une déclaration commune. A ces sommes s’ajoutent des montants supplémentaires par enfant à charge (400 EUR pour le 1er, 500 euros pour le 2ème, ensuite 600 EUR par enfant supplémentaire). En cas de séparation et de garde partagée, ces montants sont divisés en 2.

Si votre crédit d’impôt rend votre déclaration positive, vous recevrez un chèque de remboursement de l’Etat.

- Aide de l’ANAH

L’agence nationale pour l'amélioration de l'habitat offre des primes allant de 900 EUR (air-eau) à 1800 EUR (géothermique) pour l’installation d’une pompe à chaleur. Le logement doit avoir plus de 15 ans et être affecté à la résidence principale du propriétaire ou d’un locataire, vos revenus ne peuvent dépasser un certain plafond. Le logement ne peut pas avoir été acquis via un prêt subventionné durant les 10 dernières années. Enfin, les travaux ne peuvent avoir été commencés avant le dépôt de la demande. Ils doivent être effectués par un professionnel, et coûter au minimum 1500 EUR.

- TVA à 5,5%

Pour les logements de plus de 2 ans, ce taux réduit s’applique sur le matériel et la main d’œuvre. Ici aussi, les pompes à chaleur air-air sont exclues.

- Eco prêt

Si vous êtes propriétaire de votre logement, vous pouvez obtenir un prêt à taux zéro d’un montant pouvant atteindre 30 000 EUR. Pour obtenir ce prêt, une approche globale est nécessaire, l’objectif visé étant d’améliorer la performance énergétique globale du bâtiment (isolation etc.). Le prêt est octroyé par une banque participante à l’initiative.

- Aide au financement EDF

Sous certaines conditions, EDF octroie un prêt à taux préférentiel, contactez-les pour plus d’information.